withings move montre connectee personnalisable - Blog SFAM

Ce 2 avril 2019, Withings, la start-up française, a officiellement lancé la personnalisation de sa montre connectée Move. Pour moins de 80 euros vous pourrez définir le design de montre qui vous plait. Votre Move sera ensuite intégralement fabriquée et assemblée en France. Une belle aventure, qui mérite d’être soutenue !

Elle a été présentée et annoncée au dernier CES, à Los Angeles. Depuis le 2 avril, vous pouvez vous l’offrir. La montre connectée Move de Withings est désormais disponible, et vous pouvez la personnaliser à loisir. Si vous craquez pour cette jolie montre, vous pourrez au moment de la commande choisir le type de bracelet, de boitier, de cadran, et même la petite aiguille qui mesure les performances !

Withings Move : 5 800 versions différentes de montre connectée

En comptant tous les coloris et motifs, 5 800 versions différentes sont actuellement disponibles ! De quoi largement trouver son bonheur. Attention tout de même : l’ensemble étant en plastique, préférez les options colorées et pop. Les versions sobres et sérieuses, jolies sur les photos de présentation, risquent en réalité de vous décevoir par leur côté sommaire.

Pour le reste, la Move est une montre connectée assez classique, permettant de suivre son activité sportive et son sommeil. Son prix est de 79,95 euros, vous pouvez la commander sur le site de la start-up française Withings. Et, fait étonnant pour un produit high-tech de ce prix, cette montre est 100% made in France !

Un assemblage à la main, dans un atelier implanté en France

La construction des différentes parties de la montre, son assemblage, sa personnalisation, son expédition : tout a lieu dans le nouvel atelier de Withings, à Issy-les-Moulineaux. Ce choix de rester implanté au plus près des consommateurs correspond au « besoin de répondre très vite aux demandes des utilisateurs », d’après Eric Carreel, le fondateur de Withings. Le tout dans des délais raisonnables : entre 1 et 3 jours par montre.

Ainsi, chaque Move est assemblée et envoyée à la main par une équipe de trois personnes : une horlogère, un ingénieur mécanique et un préparateur de commande. A l’avenir, la start-up veut « multiplier les ateliers à l’infini pour créer plus de montres », selon Eric Carreel. Une seconde manufacture devrait d’ailleurs ouvrir en fin d’année aux Etats-Unis.

 

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.