smartphones fin essential phone - Blog SFAM

Essential Phone, le constructeur de smartphones fondé par Andy Rubin, l’inventeur d’Android, vient de jeter l’éponge. L’entreprise a annoncé qu’elle mettait la clé sous la porte. Les faibles ventes de son premier téléphone, le novateur PH-1, explique cet échec. Le très attendu nouveau terminal de la marque, l’étonnant GEM, ne verra donc jamais le jour.

En lançant Essential Phones, Andy Rubin avait de hautes ambitions. Le créateur d’Android entendait montrer qu’une nouvelle approche de la téléphonie était encore possible. Design, fonctionnalités, rapport qualité-prix : les smartphones de la marque devait lancer un vent de fraîcheur sur cet univers assez balisé. Andy Rubin avait d’ailleurs démarré ses activités par une levée de fonds de 300 millions de dollars auprès d’investisseurs de poids comme Amazon, Tencent et Foxconn.

PH-1, le premier smartphone d’Essential Phones : réussite visuelle, échec commercial

Le premier smartphone de la marque, baptisé PH-1, sorti en août 2017, avait étonné par son écran presque sans bordure, son module à selfie dans une encoche (une première, à l’époque) et ses modules additionnels, notamment une caméra détachable. Le tout avec des performances vraiment intéressantes. Mais le produit avait davantage inspiré la concurrence que convaincu les acheteurs. L’année 2017 s’était achevé par des ventes décevantes de 88 000 unités.

Essential Phones avait ensuite présenté un nouveau smartphone, baptisé GEM. Encore plus étonnant et novateur, il accusait un retard de livraison de plus en plus conséquent. Les rumeurs n’étaient pas bonnes pour Essential Phones.

Et, le jeudi 13 février 2020, la direction de l’entreprise a décidé de cesser les frais. « Malgré tous nos efforts, nous avons maintenant emmené GEM aussi loin que nous le pouvions et nous n’avons malheureusement pas de voie claire pour le livrer aux clients. C’est pourquoi nous avons pris la décision difficile de cesser nos activités et de fermer Essential », a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

La fin d’une belle aventure

Les autres actifs de l’entreprise, notamment Cloud Magic et le service Newton Mail, cesseront également de fonctionner. « Dans le cadre de la liquidation de l’entreprise, la mise à jour de sécurité pour PH-1 publiée le 3 février est la dernière mise à jour de l’équipe des logiciels Essential. (…) Les utilisateurs actuels de Newton Mail auront accès au service jusqu’au 30 avril 2020 », complète l’entreprise. La fin d’une belle aventure. Qui prouve, malheureusement, que les rêveurs comme Andy Rubin n’ont peut-être plus leur place dans le hi-tech d’aujourd’hui…

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.