smartphone-France - Blog Sfam

[NDLR CET ARTICLE INITIALEMENT PARU LE 10 JANVIER 2019 A ÉTÉ MIS À JOUR LE  16 AVRIL 2020.]

Vous êtes un consommateur soucieux d’acheter français ? Au milieu de la galaxie de constructeurs asiatiques et américains, les marques françaises Archos, Echo, Wiko et Kapsys font plus qu’exister en proposant des smartphones pour toutes les bourses, y compris dans le haut de gamme. Et le business des mobiles touche également les vendeurs de coques qui misent eux aussi sur le made in France, même loin de Paris…

Il n’y a pas que Huawei ou Apple dans le monde merveilleux des constructeurs de smartphones. Les marques françaises, même si elles ne sont pas les plus connues, tirent aussi leur épingle du jeu en misant sur le « made in France ». Mais quels sont les principaux acteurs du marché ? Que propose-t-il pour se démarquer ? Est-ce intéressant d’acquérir un mobile « français » ?

Des marques de smartphones qui affichent fièrement le « Made in France »

Archos Access 57 made in france - blog SFAM

Pour 75 % des Français, la recherche de la qualité passe nécessairement par l’achat d’un produit fabriqué en France[1]. C’est donc tout naturellement que des marques de smartphones françaises ont fleuri ces dernières années. Kapsys 2007, Wiko en 2011, Konrow 2014, Echo Mobiles en 2015, viennent ainsi rejoindre des acteurs plus anciens du marché comme Archos.

Au milieu de la galaxie de constructeurs asiatiques et américains, ces constructeurs comptent bien tirer leur épingle du jeu en misant sur le « made in France » qu’ils affichent tous fièrement. Ainsi, Echo Mobiles explique bien que s’il travaille avec des fournisseurs asiatiques, ces smartphones sont « dessinés, conçus et pensés en France[2] ». Il en va de même pour Wiko qui revendique son « ADN français » et affirme payer ses impôts en France alors que l’entreprise est désormais détenue à 100 % par le constructeur chinois Tinno.

kapsys - blog SFAM

Kapsys, le premier smartphone 100% français

Quant à la société Kapsys, spécialisée dans les smartphones pour les personnes âgées ou les déficients visuels, elle se vante de proposer le seul smartphone 100 % made in France : conçu, mais surtout fabriqué et assemblé dans l’Hexagone. En 2016, Kapsys a en effet décidé de rapatrier toute sa production chez le sous-traitant électronique BMS Circuits, situé à Bayonne. Aram Hekimian, fondateur de Kapsys, explique :

« L’unité de production qui nous accompagne […] possède toutes les compétences pour répondre à nos besoins spécifiques liés aux smartphones. Nous sommes ainsi ravis de pouvoir apposer le label « made in France » sur nos produits. »

Il s’agit d’un choix audacieux sur lequel l’entreprise compte bien capitaliser. Pour Kapsys, le choix du made in France permet en effet de répondre « avec plus de flexibilité et de réactivité aux besoins des clients, grâce à cette proximité géographique ». Ce positionnement est par ailleurs devenu un argument de vente imparable auprès des consommateurs, souvent âgés et attachés au développement de l’économie locale ou à l’idée de protection de l’environnement. 87 % des Français estiment en effet qu’acheter un produit « made in France » contribue à la protection de l’environnement.

Lire aussi : Téléphone sénior : guide pour les novices sur téléphone portable 

Enjeu du smartphone made in France : monter en gamme

Cette forte revendication nationale n’empêche pas ces entreprises de vouloir partir à la conquête du monde. Wiko, entreprise qui se définit comme une « marque globale », affiche ainsi clairement ses ambitions quitte pour ce faire à devoir se séparer d’une grande partie de sa masse salariale en France[3]. L’internationalisation est déjà en place avec une dizaine de filiales présentes à l’étranger et devrait se poursuivre. Echo Mobiles suit une démarche identique et vient de se lancer au Maroc, avant de se déployer dans toute l’Afrique du Nord.

Même leur stratégie de croissance est similaire : Echo et Wiko misent d’abord tous deux sur des smartphones bon marché (entre 100 et 150 euros), avant de monter en gamme. Wiko propose ainsi désormais le View3 Pro à partir de 249 euros, qui commence à trouver sa place sur le marché milieu de gamme. Son dernier modèle le View4 est quant à lui proposé à partir de 169,99 euros. Echo a suivi exactement la même direction avec le lancement de son modèle Echo Horizon. À l’inverse, l’entreprise Archos mise de plus en plus sur les petits prix.

Les marques françaises misent sur les couleurs et les technologies pour se différencier

Comment toutefois se différencier sur le marché mondial lorsqu’on est un petit frenchy ? Echo Mobiles parie sur le design avec des couleurs et des textures innovantes. Tous ses smartphones sont dessinés au 107, studio design mené par Florent Vermont issu du milieu de la mode et du luxe. Ce dernier explique :

smartphone Echo-Horizon made in France - Blog SFAM

« Afin d’aller au bout de notre démarche, la décision de créer un studio indépendant au sein d’Echo s’est rapidement imposée. Le 107, Unconventional Design Studio, nous permet d’explorer librement des univers variés, loin des standards imposés par le marché, afin de surprendre et d’affirmer notre vision de la téléphonie d’aujourd’hui et de demain. »

L’objectif de la société est de proposer des téléphones au look différent et d’insuffler du design dans tous ses produits. Des barres LED sont ainsi implantées sur les côtés du smartphone Halo proposé à seulement 100 euros. Comme l’indique Frédérick Gian, Directeur Général de Echo Mobiles :

« L’originalité et le sens du détail sont au cœur de notre travail. Notre savoir-faire nous permet de répondre aux attentes de l’entrée de gamme, mais aussi d’aller là où l’on ne nous attend pas. »

Wiko et Konrow comptent quant à eux sur un équilibre réussi entre technologie, qualité et prix. Eric Haddad, directeur général de Konrow, précise :

« Nous voulons des produits qui donnent accès aux principales fonctionnalités d’un téléphone, intégrant les dernières technologies, mais sans y consacrer le budget d’un objet de luxe. Konrow est pour ceux qui n’investissent pas tout dans le téléphone. »

smartphone Wiko View2 - Blog SFAM

Laurent Dahan, fondateur de Wiko, affirme quant à lui qu’il est nécessaire de casser les codes et de permettre aux consommateurs d’apprécier le véritable rapport qualité/prix d’un téléphone mobile.  De la qualité à un prix accessible : telle est en effet la stratégie de ces deux entreprises marseillaises. Cette politique fonctionne parfaitement. En neuf ans Wiko est en effet parvenu à se hisser parmi les cinq premières marques de smartphones vendues en Europe de l’Ouest. Encore inconnue du grand public, l’entreprise Konrow connaît quant à elle une belle croissance. Son chiffre d’affaires  est en constante augmentation : 9,5 millions d’euros en 2017.

Lire aussi : Téléphone sénior : guide pour les novices sur téléphone portable 

Wiko, comment proposer du haut de gamme à petit prix ?

Face aux tarifs toujours plus élevés des derniers smartphones, il est tout lieu de se poser des questions. Comment Wiko parvient-il à proposer des prix plus qu’abordables des technologies et des designs réservés habituellement chez ses concurrents à des appareils haut de gamme ? Wiko est pragmatique dans la fabrication de ces téléphones : pas d’argent gaspillé inutilement. La marque ne fait pas dans la surenchère. Son but est de proposer avant tout un smartphone performant, au design agréable et possédant un bon appareil photo. Pas plus, pas moins. La devise du groupe est donc de proposer le bon produit sur le bon marché. Si les modèles Wiko n’ont rien à voir avec les appareils proposés par Samsung ou Apple, il n’en reste pas moins des produits performants qui répondent aux besoins de nombre d’utilisateurs.

Le marketing du groupe est par ailleurs très ciblé et efficace. Pour réduire les coûts, Wiko a également fait le choix de réduire les budgets généralement alloués à la publicité. La communication est ainsi réduite à son strict minimum. Depuis son origine, la marque mise en effet avant tout sur le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux avec des campagnes virales décalées pour faire connaître ses produits. Wiko s’est d’ailleurs imposé dans un premier temps auprès des blogueurs et d’internautes. Ces derniers ont créé une communauté dédiée très active les « Wikonautes ». Ils ont fortement contribué à forger la marque. Pour l’accompagner dans la commercialisation de ses appareils, Wiko a de même changé les règles du jeu en optant dans un premier temps uniquement pour la grande distribution et internet. La marque a ainsi écarté les grands opérateurs comme Orange, SFR et Bouygues Télécom.

Des coques pour smartphones fabriquées en France !

Le développement du made in France ne touche pas que le monde du smartphone. Les coques de smartphones, devenues incontournables pour personnaliser son appareil, répondent aussi à cet appel. la coque francaise french touch- Blog SFAM

Le site lacoquefrancaise.com propose ainsi des modèles de coques fabriqués en France avec une esthétique « french touch ». Avec ses messages humoristiques et ses couleurs acidulées, le site en ligne vise surtout une clientèle féminine et urbaine. Avec une certaine réussite, puisqu’il compte se développer à l’international.

coque-en-bois - Blog SFAM

Loin de Paris, en Haute-Loire, une petite entreprise mise de son côté sur la fabrication de coques en bois pour téléphones portables. Ses visuels branchés et discrètement engagés pour la protection de la nature et l’écologie valent déjà au site coque-en-bois.fr un vrai succès auprès des amateurs d’authenticité.

Lire aussi : Le recyclage des smartphones en France

[1] « Les Français et le Made in France » Sondage Ifop pour Pro France en 2017
[2] GAVOIS (Sébastien), « Archos, Echo, Wiko : les fabricants « français » de smartphones marquent leurs différences » dans Nextinpact.com publié le 20 mars 2018
[3] GIRAUDET (Thomas), « La marque de smartphones Wiko demande à ses salariés de partir, il ne restera bientôt plus grand chose de français » dans BuisinessInsider.fr publié le 15 mars 2019

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.