Pepper robot - Blog SFAM
Le Parlement britannique a récemment reçu un invité très particulier, venu leur donner son point de vue sur l’évolution de l’intelligence artificielle : un petit robot, le déjà célèbre Pepper, s’est en effet installé sur les bancs d’une commission parlementaire, dans une mise en scène spectaculaire rappelant des films de science-fiction.

Oui, l’évolution de la robotique et de l’intelligence artificielle vont bientôt rejoindre les rêveries des auteurs de science-fiction. Et oui, les droïdes humanoïdes discutant comme C3-PO dans Star Wars seront bientôt une réalité !

Pepper, le célèbre robot humanoïde tout blanc, sur les bancs du Parlement

C’est ce qu’a confirmé le coup de communication du Parlement du Royaume-Uni : durant une séance de la commission parlementaire sur l’éducation, consacrée à l’intelligence artificielle et à la « quatrième révolution industrielle » (celle du numérique), les députés avaient invité un témoin d’un genre particulier.

Il s’est présenté lui-même :  « Mon nom est Pepper et je suis un robot résidant à l’université de Middlesex ». Ce robot, développé par le japonais Softbank, n’est pas un inconnu des suiveurs de la Tech. Il s’est déjà illustré dans divers salons sur les innovations numériques.

Tout blanc, équipé d’une tablette sur le torse, Pepper est un robot humanoïde. Après s’être présenté, il a répondu à quelques questions. Un député lui a notamment demandé si l’homme aurait toujours une place dans un monde dominé par l’intelligence artificielle.

« Nous aurons toujours besoin des compétences propres aux humains »

Pepper robot intelligence artificielle - BLog SFAM« Les robots auront un rôle important, mais nous aurons toujours besoin des compétences propres aux humains :
détecter, concevoir et mettre en valeur la technologie. Nous aurons besoin de gens qui peuvent repérer des idées et penser au-delà des divisions traditionnelles secteur par secteur » a alors répondu Pepper, avant de s’installer à sa place et d’écouter le reste du débat, sans intervenir davantage.

Les questions étaient visiblement préparées et l’intelligence artificielle a, encore, quelques limites. Pour l’heure elle empêche au robot de répondre du tac au tac sur n’importe quel sujet. Mais pour combien de temps ?

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.