Smartphones - Blog SFAM

Même si toutes les nouveautés ne sont pas encore annoncées, on sait déjà que l’année 2019 marquera l’arrivée de grands changements pour nos smartphones. Tour d’horizon.

La 5G va faire accélérer nos smartphones

5G smartphones - Blog SFAM

La promesse de l’arrivée des premiers téléphones 5G en 2019 est presque devenue une réalité. Alors que dix-huit opérateurs du monde entier (dont Orange) ont annoncé pour cette année le lancement d’essais de vitesse 5G, 18 fabricants mondiaux de Smartphones mettent de leur côté tout leur poids derrière le modem X50 5G développé par Qualcomm et annoncé comme révolutionnaire.

Après des années de battage médiatique, la 5G semble à portée de nos téléphones : Huawei et Samsung ont même annoncé la sortie d’un Smartphone 5G pour 2019. Un lancement qui se limitera aux pays pionniers comme la Corée du Sud, la Chine et les États-Unis avant de se généraliser partout dans le monde en 2020. Même la France bouge, puisque l’Autorité de régulation des communications électroniques et postales (Arcep), a lancé un programme de test de la 5G dans une dizaine de villes, en vue d’une mise en service dans 14 mois.

Ce ne sera pas un gadget de plus : la technologie 5G promet des réseaux sans fil plus rapides et plus réactifs. Certains analystes avancent même que les débits de la 5G permettront de diffuser des contenus jusqu’à dix fois plus vite que sur un réseau 4G actuel… Ce qui devrait transformer radicalement notre monde en alimentant par exemple d’autres technologies en plein essor, comme les voitures autonomes ou l’Internet des objets. Résultat : le cabinet IDC vient d’annoncer que les smartphones 5G pourraient représenter 7 % des ventes totales en 2020 et jusqu’à 18 % en 2022. De quoi relancer un marché en recul depuis 2017. 

Un smartphones plié dans sa poche arrière

C’est le PDG de Huawei qui l’a confirmé en personne il y a quelques jours : « Nous travaillons sur des smartphones pliables, 5 G et pliables pour tout dire » a annoncé Richard Yu dans une interview accordée au site Digital Trends, en précisant que sa commercialisation devrait débuter mi-2019. Des propos qui viennent corroborer une confidence du vice-président, qui avait évoqué « une expérience incroyable » à venir avec le futur smartphone du fabricant chinois. Car oui, plier son téléphone dans la poche arrière de son pantalon, cela paraît encore incroyable en 2018… Mais demain ?

Cette annonce avait surtout pour objectif de devancer les ambitions de Samsung, qui souhaite lancer aussi dès l’année prochaine son premier téléphone pliable. Une conférence de presse est même prévue dans quelques semaines pour donner un premier aperçu du fameux modèle.

Selon les dernières rumeurs, Samsung devrait s’appuyer sur la gamme des Galaxy Note et leurs écrans de 6,5 et 7 pouces. De son côté, Huawei devrait s’inspirer des dimensions de son Mate 20X et son écran de 7,2 pouces. De grands modèles qui, une fois pliés en deux, prennent finalement peu de place.

C’est un peu le retour du téléphone à clapet des années 90, sauf que les deux ou trois écrans annoncés devraient plutôt transformer le smartphone en petite tablette. Une indiscrétion annonce que le modèle de Samsung pourrait être vendu 1 600 euros. Pas donné, mais tellement moderne. Au point que Apple réfléchit à lancer son propre modèle pliable pour 2020. 

La mort de la prise jack se propage

 

Prise jack smartphones - Blog SFAM

Une page pourrait se tourner en 2019. Débutée en fracas avec l’iPhone X, la disparition de la prise jack se propage dans le monde des smartphones. Jusqu’à en devenir la norme ? Possible puisque Samsung vient à son tour d’annoncer sa volonté d’enlever cette prise de ses smartphones dès 2019.

Le Galaxy S10 serait le premier sur la liste : seul le port USB-C sera utilisable si l’on dispose d’écouteurs ou d’un casque avec une sortie compatible. Samsung pourrait également fournir un adaptateur lors de l’achat du flagship. Le plus simple reste cependant d’utiliser un appareil sans fil avec une connexion Bluetooth.

Cette volonté d’abandonner la prise jack s’explique par le gain de place qui permet l’utilisation d’une grande batterie ou l’installation d’un lecteur d’empreinte directement sous l’écran.

L’iPhone abandonnerait l’empreinte digitale

C’est une rumeur qui s’est propagée cet automne à la vitesse de l’éclair : les iPhone 2019 devraient abandonner l’empreinte digitale pour continuer avec la reconnaissance faciale.

Tout est parti d’une note du célèbre analyste Ming-Chi Kuo, destinée aux investisseurs, expliquant que le FOD (pour Fingerprint on display, la reconnaissance digitale sous l’écran) ne serait pas pris en charge par le futur iPhone. En cause, un retour d’utilisateurs « plus faible que prévu ». Étonnant, alors que Samsung s’est emparé de cette technologie pour son Galaxy S10. Ou peut-être est-ce justement à cause de cela ?

En effet, Apple aurait par contre décidé de poursuivre avec la reconnaissance faciale sur ses Smartphones. Une technologie qui, pour le coup, n’a été égalée par aucun de ses concurrents… Mais pas sûr que l’utilisateur trouve plus pratique de se prendre en photo, en regardant bien droit le capteur, pour déverrouiller son téléphone.

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.