recyclage smartphone en France - Blog SFAM

Une grande journée de recyclage de téléphones portables est prévue le 15 novembre dans toute la France. L’an dernier, près de 1,5 million de mobiles ont été collectés par les opérateurs, soit à peine 15 % des ventes réalisées la même année. On peut donc faire beaucoup mieux, d’autant que les raisons de recycler sont multiples.

Chaque année, ce sont environ 24 millions de téléphones portables neufs qui sont vendus en France. Soit environ un mobile pour trois habitants. On estime d’ailleurs que 92 % des foyers français possèdent au moins un portable. La faute en partie à l’obsolescence programmée des batteries notamment. Selon une enquête de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, cette obsolescence offre une durée de vie au smartphone limitée et oblige le consommateur à en changer tous les deux ans.

Mais que deviennent les mobiles inutilisés ? Dans une enquête récemment publiée, 41 % des Français avouent conserver leur vieux téléphone « à la maison » et 22 % affirment l’avoir « donné à un proche ». Seuls 9% des personnes interrogées déclarent avoir trié ou recyclé leur ancien mobile.

Recyclage des mobiles : freins psychologiques et raisons sentimentales

Des chiffres confirmés par les trois grands opérateurs français. En 2017, Bouygues Telecom, Orange et SFR ont vendu à eux trois près de 10 millions de portables. Dans le même temps, ils n’en ont récolté que 1,5 million. Ce qui signifie que 85 % des portables inutilisés, mais qui fonctionnent toujours, finissent leur vie au fond d’un tiroir.

La première raison, c’est que contrairement à un frigo, systématiquement recyclé en cas de renouvellement, un portable peut facilement se stocker. Il y a aussi des freins psychologiques : lorsqu’on change de téléphone, le premier réflexe est souvent de conserver le plus ancien « au cas où » le nouveau tomberait en panne. On peut y ajouter des explications sentimentales. Bien qu’il soit désormais très simple de transférer photos et vidéos sur un ordinateur personnel ou un cloud, et même de conserver ses messages et ses contacts sur un nouvel appareil, un téléphone reste un objet intime qui conserve de nombreux secrets. Et personne n’a envie de dévoiler sa vie privée ou ses données personnelles.

85 % des composants sont recyclables

D’autant que les raisons de recycler son mobile ne manquent pas. Cet appareil, qui peut paraître aujourd’hui banal, est une véritable mine de matières premières (or, plomb, argent, nickel, cobalt, cuivre…). On estime d’ailleurs que 85% de ses composants sont recyclables. Collecter les portables usagers, c’est donc aussi faire un geste pour sauver la planète. Voire même de créer des emplois. Selon une statistique de la Fédération française des télécoms, la collecte et le traitement, chaque année, de 1,5 million de mobiles permettraient de créer environ 125 emplois.

La démarche n’est d’ailleurs pas compliquée. Il suffit de le ramener dans un point de vente, tous les grands opérateurs s’étant engagés à respecter les conditions de la charte FFTelecoms de réemploi des téléphones mobiles, établie en 2010 en partenariat avec le ministère de l’Ecologie. Financièrement, c’est plutôt intéressant puisque l’opérateur rachètera le vieux téléphone en échange d’un bon d’achat pour un nouveau modèle. Bouygues proposait ainsi un bon d’achat de 100 euros pour la reprise d’un téléphone. Intéressant, non ?

Recyclage d’un mobile contre bon d’achat

Si l’appareil est en fin de vie, il sera envoyé par l’opérateur au recyclage afin de récupérer les matières premières, ce fonctionnement est plus communément appelé l’éco attitude. Il recyclage telephone portable - Blog SFAMest d’ailleurs possible de confier un vieux téléphone directement à un éco-organisme qui respectera la réglementation environnementale. En effet, bien que les avis sur les smartphones reconditionnés divergent, lorsque les mobiles fonctionnent toujours, l’opérateur le fera reconditionner avant de le vendre à prix cassé. A noter également que de nombreuses boutiques en ligne proposent aussi de racheter nos portables. Il suffit de taper le nom du modèle, de taper ses caractéristiques et un prix est alors proposé.

Il est enfin possible de faire de votre ancien smartphone, un smartphone équitable en le cédant à un organisme humanitaire. Votre téléphone vivra alors une seconde vie dans des pays en voie de développement, où les mobiles sont rares et chers.

La journée du recyclage mobile, organisée le 15 novembre, est donc l’occasion de changer nos habitudes. Reste que la France n’est pas le seul pays au monde à devoir affronter cet enjeu du recyclage, espérons que les smartphones de demain facilitent ces enjeux mondiaux.