quel-drones-choisir

Les fêtes de fin d’année approchent et tout le monde se pose la même question : quel drone faut-il acheter ? Pas facile de choisir parmi les très nombreux modèles proposés par les constructeurs. Voici notre guide d’achat de drones basé sur vos besoins précis. Pas d’angoisse, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Avant tout achat, il est impératif de bien connaître la loi drone 2018, publiée l’été dernier, qui définit la réglementation d’utilisation de ces engins volants. Parmi les nouveautés légales, il est désormais impératif de déclarer les drones dont le poids dépasse 800 grammes. Ce type de drones devra également être équipé de signaux lumineux et sonores afin d’être facilement repérable dans le ciel. 

À noter que cette nouvelle réglementation pour les drones dispense donc des drones très populaires, comme le DJI Mavic Pro ou le Parrot Bebop 2, de toute déclaration électronique, puisqu’ils pèsent moins de 800 grammes.

Alors, quel drone choisir ? Petit éclairage grâce à notre comparatif de drones.

Un drone pour débuter

DJI SparkDJI_Spark_drone

Ce drone minuscule (il pèse à peine 300 g) est un véritable concentré de technologies qui en font une porte d’entrée de choix pour débuter dans le monde de ces engins à hélice. Equipé d’une lentille 12 Mpx stabilisée sur 2 axes dans une nacelle mécanique, le DJI Spark est capable d’éviter les obstacles sur son trajet, de revenir à son point de départ et même d’estimer son niveau de batterie. Il est capable d’aller de 2 à 50 km/h pendant un gros quart d’heure. Un nouveau mode permet même de le commander à distance avec des gestes. Conclusion, sans doute le meilleur premier modèle à acquérir pour s’initier à la prise de photo et vidéos depuis le ciel.

DJI Spark à partir de 444 euros

Lire aussi : Un mini-drone photo-vidéo qui obéit aux gestes de son propriétaire

Un drone pour s’initier au vrai pilotage

Eachine E010

Ce modèle est réservé aux aspirants pilotes qui n’ont pas envie de se ruiner. Ici aucune aide ou stabilisateur : le Eachine E010 est juste composé d’une carte mère, une télécommande réduite au minimum, une coque en plastique et quatre hélices motorisées. Ensuite, à vous de jouer pour le décollage ! Si la sensation de piloter à main nue est extrêmement jouissive, il faut un peu de temps pour le stabiliser, le faire tourner voire réaliser des figures. Mais ce drone est solide et peut tomber des centaines de fois sans encombre. Malgré son prix très low cost, ce modèle est à réserver aux habitués du pilotage de drone.

Eachine E010 à partir de 22 euros

Un drone pour voler comme un oiseau

Parrot Disco

Nous continuons notre guide d’achat de drones avec le Parrot Disco. Plus proche dans son design de l’aile volante (utilisée par exemple dans l’agriculture) que du drone classique, le Parrot Disco est le modèle idéal pour les sensations fortes. Couplé au casque First Person View de Parrot, on peut facilement se prendre pour un oiseau qui plane dans les airs et survole la Terre. Et pas seulement au ralenti, puisque le drone peut atteindre 80 km/h. Son autonomie détonne sur le marché, puisqu’elle peut atteindre une quarantaine de minutes, soit le double des drones commerciaux. Simple d’utilisation, il est également équipé d’une caméra 1080p suffisante pour prendre de jolis clichés. Également facile d’utilisation.

Parrot Disco à partir de 359 euros

drone-oiseau-parrot-disco

Un drone pour filmer

Mavic 2 Zoom

Pas d’hésitation : le Mavic 2 Zoom est le modèle idéal si l’on souhaite d’abord prendre photos et vidéos avec son drone. Le successeur du déjà excellent Mavic ne faillit jamais, capturant des paysages époustouflants grâce à un zoom optique qui permet de réaliser des plans assez incroyables. Techniquement, la caméra permet la réalisation de vidéos en 4K stabilisées jusqu’à 30 images par seconde et des vidéos en 2,7K stabilisées jusqu’à 60 images par seconde. Également la possibilité de produire de beaux ralentis grâce au full HD. En définitive, il s’agit d’un petit bijou de technologie capable de se stabiliser tout seul en altitude pendant trente minutes. La grande force de ce drone hélicoptère réside également dans sa facilité d’utilisation : il se déplie de manière assez simple et il suffit de quelques minutes pour maîtriser son interface et ses principales commandes. Également une autonomie très performante.

Mavic 2 Zoom à partir de 1 249 euros

drone-mavic-2-zoom

Un drone pour participer à une course

Vortex Pro

Une véritable bête de course, capable de pointes à 100 km/h. Le Vortex Pro est recommandé aux amateurs de sensations fortes, qui aiment aussi réaliser des figures dans le ciel. Par contre, il faut savoir le paramétrer, car il n’y a pas de touche dédiée au looping… À noter toutefois que StudioSport propose une version déjà configurée et prête à l’emploi. Néanmoins, plutôt conseillé à des utilisateurs déjà expérimentés dans le pilotage de ces engins volants.

Vortex Pro à partir de 619 euros

Immersion à bord du Vortex Pro :