proteger simplement donnees personnelles - Blog SFAM

Ce 28 janvier est la Journée Mondiale de la Protection des Données. Pour l’occasion, nous vous proposons quelques petits conseils simples pour surfer sur Internet sans retrouver toute votre vie dans des bases de données publicitaires !

Les scandales ne cessent de se multiplier autour des données personnelles. Qu’il s’agisse de fuites dues à des piratages ou des négligences (comme la très médiatique affaire Cambridge Analytica pour Facebook) ou simplement de collectes de données à la limite de la légalité, dans le but de créer des profils publicitaires revendus très cher, vous pouvez vous défendre.

Quelles méthodes pour surfer en paix ?

L’année dernière, nous avions détaillé les méthodes pour protéger vos données sur smartphones. Cette année, nous évoquerons davantage la navigation Internet. En la matière, un changement important a eu lieu en mai 2019, avec l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données au niveau de l’Union Européenne. Il impose désormais, entre autre, que l’internaute ait donné son consentement éclairé à la collecte des données et à l’installation de cookies tiers.

Non, vous ne voulez pas de cookies !

Dès lors, la première chose à faire pour éviter que vos données ne soient captées et revendues au plus offrant, c’est de prendre le temps, à chaque nouveau site consulté, de choisir vos préférences en termes de vie privée et de cookies – et de tout refuser. C’est rébarbatif, l’envie est forte de cliquer sur « Tout accepter » pour arriver immédiatement au contenu que vous voulez lire ou visionner. Mais évitez cela à tout prix ! Ce temps pris vous garantit de rester maître de vos données.

Changer de navigateur web

Ce conseil est surtout valable pour ceux qui utilisent Chrome. Le navigateur appartient à Google, l’entreprise qui dispose des profils publicitaires les plus précis et les plus ciblés. Même en refusant les cookies, Chrome continue de vous traquer. Globalement, le navigateur de Microsoft, Edge, n’est guère mieux. Utilisateur d’Apple, Safari est bien plus respectueux.

Mais le mieux est encore d’opter pour un navigateur qui ne créé pas de profils publicitaires et ne collecte aucune donnée. Firefox, le navigateur open source de la fondation Mozilla, bloque par défaut les cookies tiers et vous informe sur les informations qui ont été bloquées. Il n’est par ailleurs lié à aucune régie publicitaire. Sur mobile, DuckDuckGo est également une excellente alternative.

Changez de moteur de recherche

Pour les mêmes raisons, utiliser Google comme moteur de recherche vous assure un pistage en temps réel. Optez pour une solution alternative qui ne collecte aucune donnée relative à vos recherches. Les deux solutions les plus respectueuses de votre vie privée sont Qwant, un navigateur français déjà largement utilisé par des administrations ou des collectivités, ou encore DuckDuckGo – garanti 100% sans traçage et collecte !

Variez vos mots de passe – ou utilisez un gestionnaire de mots de passe

Les fuites de données restent toujours aussi nombreuses. En récupérant ces données, des hackers forment ensuite des profils personnalisés, contenant tous les identifiants, mots de passe et adresse mail liés à une personne. Autant vous dire que si vous utilisez toujours le même mot de passe, une unique fuite peut donner un accès à tous vos comptes.

Idéalement, vous devez donc utiliser un couple identifiant / mot de passe différent par site Internet utilisé. Si vous trouvez cela trop fastidieux, utilisez un gestionnaire de mot de passe. Certains navigateurs le proposent, comme Firefox, mais vous pouvez utiliser également un gestionnaire open source dédié, comme KeePass ou Bitwarden. Le principe reste le même : vous vous connectez au gestionnaire avec un unique couple identifiant / mot de passe, et il détermine automatiquement des mots de passe différents et sécurisés pour toutes vos connexions, que vous n’aurez pas à retenir. Simple et efficace.

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.