gadget-google-assistant-google-home-blog-sfam

Les nouveautés Google Home sont nombreuses depuis quelques semaines. La SFAM vous en dit plus sur toutes ces nouvelles applications afin de profiter au mieux de l’incroyable potentiel de votre assistant vocal.

Pour réveiller votre assistant, dites simplement « Hey Google »

C’est une nouveauté Google Home qui change tout. Jusqu’ici, l’action vocale « Dis Google » permettait d’activer votre assistant. Depuis le 2 juillet, c’est fini : il faut désormais lancer un très familier « Hey Google » pour le réveiller. La firme de Mountain View a en effet envoyé un mail à tous les possesseurs de compte Google Home pour les avertir de ce changement. Selon ce courriel, cette suppression a pour but de faciliter « la compréhension des interactions avec Google Home ». Google avait en effet remarqué que les utilisateurs « étaient impatients d’adopter le mot-clé ‘Hey Google‘ utilisé dans les campagnes de communication internationales ». En effet, Google Home pouvait déjà être activé par un “Hey Google” depuis sa commercialisation aux États-Unis.

Le groupe souhaite également réduire les risques d’activation par erreur de l’assistant. La marque a décidé pour cela de n’employer que deux mots-clés partout dans le monde. À noter toutefois qu’il est toujours possible d’entrer en interaction avec Google Home via le traditionnel « OK Google », valable également pour les smartphones.

> À lire aussi : votre assistant virtuel pour PC pourrait, à l’avenir, devenir votre meilleur ami…

Enki, un smart home piloté par la voix de Google Assistant

Le groupe Leroy Merlin a annoncé début juillet la possibilité pour les utilisateurs d’Enki, sa propre solution dédiée à la maison connectée, de piloter l’application par la voix grâce à sa nouvelle compatibilité avec Google Assistant. Conséquence, tous les appareils connectés équipés de Google Assistant (enceintes Google Home, montres connectées Google ou smartphones Android) pourront désormais commander la solution de Leroy Merlin dédiée à la maison connectée par simple commande vocale.

Jusqu’ici, Enki n’était pilotable qu’avec une application et une télécommande. Désormais, il est possible, lorsqu’on rentre des commissions les bras chargés, de lancer le scénario « Je rentre des courses » par simple commande vocale à partir de sa montre connectée équipée de Google Assistant. Enki lance alors instantanément l’ouverture de la porte de garage et des volets, désactive l’alarme et active la lumière dans l’entrée. Dans le but de démocratiser son utilisation, Enki proposera également de nouvelles fonctionnalités telles que l’agenda de la journée, le trafic routier, la météo du jour ou une revue de presse.

> Découvrez le meilleur des nouveautés high tech !

Comment activer les routines pour pousser Google Assistant à enchaîner les tâches

Aujourd’hui, commander Google Assistant depuis une enceinte Google Home ou un smartphone se résume à lancer plusieurs ordres les uns après les autres. L‘assistant vocal est pourtant capable de faire mieux : il suffit pour cela d’activer des routines, c’est à dire des commandes simples qui, énoncées après le traditionnel « Ok Google », permettent de lancer l’exécution de plusieurs tâches successives.

Ces routines servent aussi bien à obtenir des informations de l’assistant qu’à lancer des actions sur les appareils connectés compatibles avec Google Home. Il est d’ailleurs possible de gérer et créer de nouvelles routines aussi bien depuis l’application Google Assistant que depuis l’application Google Home, en passant par les « paramètres » pour se placer sur l’onglet « assistant ». On peut alors modifier l’ordre des opérations courantes affichées par l’assistant. Après avoir dit « OK Google, Bonjour » le matin au réveil, l’assistant vocal pourra, selon l’ordre de priorité décidé, donner la météo, afficher le programme de la journée ou lancer la lecture des dernières actualités.

enceinte-google-assistant-google-home-blog-sfam

Pour créer une routine personnalisée, il suffit ensuite d’appuyer sur le bouton +. Pour l’étape « Quand », il faut appuyer sur « Ajouter des commandes » et saisir le texte de la commande pour exécuter la routine. Cette étape est alors suivie de « Je dis », accompagnée de la commande à réciter. Il s’agit alors d’appuyer sur « Ajouter une action », qui permet de renseigner l’action et l’ordre auquel Google Assistant devra répondre. Si l’on a un doute, il est possible de trouver des exemples d’actions en appuyant sur « Sélectionner des actions populaires ».

Ces commandes peuvent également être rattachées directement à un appareil connecté (télévision, boîtier multimédia, appareils ménagers, lumière, thermostat…) dans votre logement. Elles apparaissent automatiquement lorsqu’un équipement compatible Google Home est connecté à votre réseau. Il ne faut par contre pas oublier d’appuyer sur « Ajouter »pour valider votre action. Il est recommandé de vérifier que la nouvelle routine de Google Assistant fonctionne bien en disant « OK Google » puis en commandant la routine : les différentes actions configurées précédemment doivent alors être exécutées les unes à la suite des autres, comme il est exigé.

> Google Home VS Amazon Echo : la bataille des enceintes connectées !

Google Home, des écoutes pas si anodines…

Alerte sur la confidentialité ! Une chaîne de télévision belge vient a en effet récupéré à la fin du printemps une dizaine d’enregistrements issus de l’assistant Google Home et transmis par un employé d’un sous-traitant de Google. Au total, le média a pu ensuite collecter plus d’un millier d’échantillons audio supplémentaires. Si la plupart de ces échantillons concernent des commandes vocales basiques (allumer la lumière, demande d’horaires d’ouverture…), certains seraient des conversations intimes.

Interrogé, Google a expliqué que ces transcriptions, réalisées spécialement par des opérateurs humains afin d’améliorer les interactions avec l’assistant vocal, ne concerneraient qu’environ 0,2 % de la totalité des échantillons audio et qu’ils ne sont aucunement liés à des données personnelles. Par ailleurs, la firme a annoncé qu’elle enquêtait de façon active sur cette affaire car elle considère que la divulgation de ces échantillons représente une violation de sa politique de confidentialité.

> Le Google Home Hub est disponible : on vous dit tout sur cette enceinte connectée équipée d’un écran !

Les enceintes Sonos enfin compatibles Google Assistant

Autre nouveauté Google Home : les très populaires enceintes Sonos proposent désormais Alexa et Google Assistant sur deux de leurs produits phares, la Sonos Beam et la Sonos One. Mais il faudra choisir un des deux assistants vocaux, car une enceinte ne peut en gérer qu’un seul. La marque Sonos est désormais la première à intégrer plusieurs assistants vocaux au sein d’un même système audio, « démontrant la puissance d’une plateforme ouverte et multipartenaires qui met l’accent sur le choix des utilisateurs au cœur de l’expérience d’écoute » assure-t-elle. Si cette double compatibilité était annoncée depuis deux ans, cette cohabitation des deux assistants vocaux s’est révélée un véritable challenge technique.

sonos-google-assistant-blog-sfam

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.