Meizu 16T - blog SFAM

La marque chinoise Meizu vient de dévoiler son nouveau smartphone, le Meizu 16T. Son pari : proposer une orientation clairement gaming, basée sur la puissance, la vitesse et un affichage sans latence. Mais sous la barre des 320 euros, donc avec une configuration moins musclée que la concurrence. Vision audacieuse ou tentative de quadrature du cercle vouée à l’échec ?

Meizu est une marque de smartphones chinoise à peu près inconnue du monde occidental. Elle est pourtant un acteur à suivre, en Chine. Son récent Meizu 16S Pro est un véritable condensé de puissance à un tarif ultra agressif.

Meizu 16T : turbo et gaming, mais à prix doux

Mais la marque a décidé de venir jouer des coudes sur le secteur du smartphone orienté gaming. Un marché de niche en Occident, mais plein de vigueur en Chine – qui reste le pays au monde où l’addiction aux jeux vidéo est la plus forte. Dès lors, tous les constructeurs veulent se faire une place dans ce secteur. Aux côtés des mastodontes comme les impressionnants Black Shark 2 (filiale de Xiaomi) ou Nubia Red Magic 3, Meizu la joue profil bas.

Le Meizu 16T (T pour « Turbo ») vise en effet la place du smartphone 100% gaming le moins cher de Chine. Le CEO de Meizu avait annoncé un tarif entre 2000 à 2500 yuans (256 à 320 €), là où la concurrence démarre plutôt à 3 000 yuans (384 €).

Meizu 16T - Blog SFAM

Une configuration solide, mais en retrait des monstres proposés par la concurrence

Pour ce prix, le Meizu 16T n’embarque pas le tout nouveau SoC de Qualcomm spécial jeu vidéo, le Snapdragon 855+. Il se « contente » d’un Snapdragon 855 classique (qui reste le SoC Android le plus puissant du marché, hors sa déclinaison « + »), cadencé à 2,86 GHz, avec entre 4 et 8 Go de RAM. La batterie de 4 500 mAh lui offre une belle autonomie. Il a été optimisé pour libérer un maximum de mémoire vive pour le jeu. Et son écran LCD est conçu pour un rafraîchissement optimal.

L’ensemble est solide, puissant, rapide, et fera tourner la majorité des jeux mobiles à la perfection. Toutefois, est-ce vraiment ce qu’attend un hardcore gamer ? L’audace de Meizu peut payer, mais on ne miserait pas notre chemise dessus…

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.