L’enquête réalisée par l’institut de sondage Ipsos en février 2019[1] pour SFAM confirme l’attachement des Français à leur smartphone. Si nous avons tous conscience que la relation que nous entretenons avec ce bien est de plus en plus (trop) forte, les chiffres communiqués par cette étude se révèlent malgré tout instructifs. Ils mettent notamment l’accent sur une préoccupation accrue des utilisateurs pour la sécurité de leur appareil.

Le smartphone : un objet incontournable de notre quotidien

Pour comprendre cette inquiétude grandissante, il faut prendre conscience de notre extrême dépendance vis-à-vis de notre smartphone. Pour beaucoup, nous nous réveillons avec lui, ne le quittons pas de la journée et le plaçons au plus près de nous pour dormir. Pour la moitié des Français, il représente d’ailleurs un outil indispensable aussi bien dans leur vie privée que dans leur vie professionnelle. Il faut bien se l’avouer, la plupart d’entre nous sont en effet véritablement addict à leur smartphone, au point de ne pouvoir s’en passer ou l’éteindre. Beaucoup se sentent toutefois esclaves de cet appareil notamment dans le monde du travail où il peut représenter un véritable fil à la patte.

Les smartphones ont donc littéralement envahi notre quotidien démontrant de nombreux intérêts comme la possibilité d’être connecté en toutes circonstances ou de pouvoir échanger rapidement et efficacement des informations en temps réels. Ainsi, 45 % des Français — un chiffre qui s’élève même à 66% chez les jeunes de 18 à 29 ans — reconnaissent passer entre deux et six heures par jour sur leur smartphone. Dans ces conditions, pas de déconnexion envisagée à l’horizon ! Nous sommes en effet tous attachés à ce petit objet offrant un concentré de fonctionnalités et pouvant tenir dans une poche.

Les services offerts par les smartphones sont en effet nombreux et pratiques : téléphoner, réaliser et stocker des photos, s’informer, lire, s’orienter, donner l’heure …. voire payer ses courses ou utiliser une lampe poche. Cet appareil regroupe à lui seul de multiples usages de la vie quotidienne et sociale plébiscités par les Français. 56 % d’entre eux l’utilisent ainsi pour naviguer sur les réseaux sociaux et prendre des photos, 39 % s’en servent pour jouer et 37 % pour écouter de la musique. L’utilisation du smartphone ne se limite donc clairement plus à passer des appels même si cette fonction demeure toujours la plus importante (87 %). Les fabricants l’ont d’ailleurs bien compris. Beaucoup d’entre eux s’emploient d’ailleurs à proposer des fonctions inédites afin de capter de nouveaux acheteurs ; les derniers iPhones donnant ainsi la possibilité de scanner des documents, prendre les mesures de n’importe quelle surface, pièce, personne, etc.

Prendre soin de son smartphone, la priorité des Français ?

Le smartphone occupe une place importante dans la vie des Français ce qui les incite naturellement à y faire de plus en plus attention. 95 % d’entre eux affirment prendre soin de leurs appareils multimédias. Les astuces pour entretenir, protéger et garder son smartphone le plus longtemps possible foisonnent du reste sur internet. Il vous est ainsi recommandé d’appliquer du talc pour atténuer les rayures de l’écran de votre smartphone, d’acheter une coque pour éviter de le casser ou de recharger « correctement » la batterie de votre appareil afin de prolonger sa durée de vie. Journalistes, blogueurs et spécialistes semblent vouloir vous livrer toutes les solutions possibles et imaginables pour éviter que vous vous retrouviez sans votre précieux objet. En cas de casse, la moitié des Français se déclarent prêts à réparer leur smartphone. En 2018, 10% ont d’ailleurs franchi le pas déboursant des sommes parfois supérieures à 200 euros.

Ce besoin de protéger et de conserver à tout prix son téléphone semble lié à une véritable peur de la séparation. Cette crainte porte désormais le nom de « nomophobie », une contraction de no mobile-phone phobia qui en anglais a donné nomophobia. Être privé de son mobile rend en effet très anxieux la plupart des Français. En cas de perte, 63% d’entre eux déclarent se sentir angoissés : un sentiment que nous pouvons tous facilement comprendre. Si le smartphone représente un objet incontournable de notre quotidien, il n’en demeure pas moins particulièrement vulnérable.

Malgré toutes les précautions que nous pouvons prendre, nous savons par exemple que nous ne sommes jamais à l’abri d’un vol. En 2018, un Français sur dix déclare s’être fait dérober son téléphone. Équipée d’appareils plus tendance et souvent plus chers, la tranche des 18-29 ans est la plus touchée dans ce domaine. Nous sommes également nombreux à le perdre : nous l’oublions dans les transports en commun ou nous ne le sentons pas glisser de notre poche. Outre le stress et le désagrément que cela représente dans ce cas s’ajoute, pour un Français sur deux, la sensation de perdre une part de leur intimité. Le smartphone est effectivement un objet extrêmement personnel où sont réunis photos, messages, contacts, etc. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que nous souhaitons rarement que quelqu’un y jette un œil ! Afin de résoudre ce problème, un tiers des Français espèrent bénéficier à l’avenir d’un système anti-piratage sur leur smartphone.

Et vous quelle relation entretenez-vous avec votre smartphone ?

[1] Enquête IPSOS – 800 Français ont été interrogés sur internet entre le 31 janvier et le 4 février 2019 constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans à 54 ans.

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.