jeux video pc cloud - Blog SFAM

Vous voulez profiter du confinement pour jouer aux derniers jeux vidéo du moment, mais votre PC n’est pas assez puissant ? Plutôt que de vous rééquiper, pourquoi ne pas opter pour un abonnement à un service de PC dans le cloud ? Vous avez le choix entre deux offres, deux philosophies différentes : le cloud gaming de Google Stadia ou le cloud computing de Shadow. Explications.

Dans les deux cas, vous pourrez bénéficier de la puissance et des composants d’un ordinateur situé dans un data-center. Votre vieille machine sera ainsi boostée à distance, dans le cloud. Il vous faut pour cela disposer d’une connexion Internet suffisamment solide.

Google Stadia - Blog SFAM

Cloud gaming (Google Stadia) : transformer votre PC en console virtuelle

Google Stadia, lancé cet automne, est le premier service de cloud gaming actif au monde. Mais Microsoft (x Cloud), Sony et Nintendo préparent également le leur. Le principe est simple : pour un abonnement mensuel, vous transformez votre PC en console virtuelle. Vous disposez d’une puissance de feu (Google Stadia est calé sur les standards des futures consoles de 5ème génération), sur une interface dédiée spécifiquement à la console virtuelle. Mais exclusivement pour les offres Stadia.

Deux options sont disponibles. La version « Pro » à 9,99 euros par mois vous donne accès à la 4K HDR à 60 images par seconde et un accès à plusieurs jeux gratuits chaque mois. Les autres jeux sont payants. La version gratuite limite la définition à 1080p, et ne vous offre aucun jeu gratuit.

Le service souffre encore de défauts de jeunesse. Peu de jeux tournent effectivement en 4K. Seuls 20 smartphones sont compatibles. Et, surtout, le catalogue de jeux est encore réduit. Reste que le tarif est attractif, et si les jeux offerts par Stadia vous séduisent, vous pouvez le tester à faible coût.

Shadow Blade - Blog SFAM

Cloud Computing (Shadow) : booster votre PC pour toutes les utilisations, y compris le gaming

La logique de Shadow, le service de Cloud Computing lancé par la pépite française Blade, est totalement différente. Vous payez un abonnement, en fonction de la configuration que vous souhaitez.

L’offre Boost (12,99 euros par mois) vous donne droit à un quadricoeur à 3,4 GHz, à 12 Go de RAM et à 256 Go de stockage ainsi qu’à une carte graphique GTX 1080. L’offre « Ultra » (24,99 euros par mois) vous permet de profiter d’un quadricoeur à 4 GHz, de 16 Go de RAM, de 512 Go de stockage et de la 4K avec du Ray Tracing. L’offre « Infinite » (39,99 euros par mois) vous donne accès à un processeur à six cœurs à 4 GHz, à 32 Go de RAM, 1 To de stockage. Et, surtout, d’une carte graphique Titan RTX et de la 4K avec Ray Tracing.

Vous disposez ensuite d’un PC ultra-puissant sur votre vieille machine. Et vous pouvez y faire ce que vous voulez. Y installer ce que vous voulez. Des jeux vidéo ou autre chose – les graphistes ou vidéastes travaillant à domicile et aimant le gaming adorent cette option – . L’abonnement ne vous offre aucun jeu. En revanche, vous pouvez faire tourner tous vos anciens jeux PC, tous les jeux en ligne gratuits et l’ensemble des jeux de vos bibliothèques Steam, Battle.net ou Epic Game Store. Vous voulez un nouveau jeu ? Vous l’achetez, tout simplement.

Cette solution séduit particulièrement en cette période de pandémie. Les connexions Shadow ont bondi de 50% depuis le début du confinement. Notamment avant 17h. Maintenant, à vous de faire votre choix !

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.