Console Amico Intellivision - Blog SFAMDans un peu moins de deux ans, une nouvelle console familiale sera commercialisée partout dans le monde : baptisée Amico, elle ambitionne d’élargir le club des trois groupes qui dominent le marché. Elle émane d’une marque venue des tréfonds du passé, qui a eu son heure de gloire à l’amorce des années 1980.

La mode du rétro et de la nostalgie continue d’irradier l’univers de la technologie et, tout particulièrement, celui des jeux vidéo. Les marques et les consoles surgies du passé se bousculent au portillon, et quand un constructeur veut lancer un produit a priori original, il s’adosse à une marque ou une licence fleurant bon les années 1980.

Entrer dans le top 4 des ventes de console de salon

C’est le cas de l’Amico, une console de salon qui devrait faire son arrivée en 2020. Ses créateurs viennent d’annoncer qu’elle sera disponible le 10 octobre 2020, à un prix compris entre 149 et 179 $. Elle se positionne sur le secteur des consoles familiales, avec des jeux vendus entre 2,99 et 7,99 $. À destination de tout public, aucun jeu ne sera déconseillé au moins de 10 ans. Enfin, aucun ne sera lié à des DLC.Tommy Tallarico Businessman Console Amico - Blog SFAM

La nouvelle console annonce des ambitions élevées. Elle veut se faire une place au soleil aux côtés de Nintendo, Sony et Microsoft. Ainsi elle deviendrait le quatrième larron des constructeurs de console.

L’Amico est produite par une société contrôlée par le compositeur et businessman Tommy Tallarico, nommée Intellivision. Et, pour faire le buzz, rien ne vaut un nom et un look rappelant des souvenirs. Ainsi les plus de 40 ans se souviendront du nom « Intellivsion ». Il s’agit de la console lancée par Mattel en 1979, qui connut un beau succès (jusqu’à 20% de parts de marché), avant d’être emportée par le krach des jeux vidéo du début des 1980’s.

Entre rétro et modernité, la console Amico ne convainc pas encore

L’Amico tente ainsi un pari d’équilibriste. Ses manettes, rectangulaires avec un bouton circulaire, gardent le design de celles de l’Intellivision de 1979. Mais elles disposeront d’un écran tactile. La console proposera des jeux reprenant des succès de la console de Mattel. Les gamers pourront retrouver Moon Patrol, Lode Runner, Utopia, Centipede, Pong ou R-Type.

Mais dans le même temps, elle affirme ne pas être une console rétro. Elle veut proposer des jeux pensés pour être un ancrage dans les années 2020. Un entre-deux étrange, qui ne convainc pas totalement pour l’heure. Mais laissons le temps à Tommy Tallarico et à ses équipes de peaufiner la bête. Nous serons peut-être agréablement surpris, dans deux ans.

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.