Smartphone pliable Huawei - Blog SFAM

Après le Galaxy Fold de Samsung, dont la sortie avait été repoussée, c’est au tour du Mate X d’être décalé. Le smartphone pliable de Huawei, présenté en grande pompe au dernier MWC, devait être commercialisé fin juin. Il faudra attendre (au moins) septembre prochain. 

Sale période pour l’une des technologies qui avait embrasé le dernier MWC. La commercialisation des premiers smartphones pliables avait été annoncée à grand renfort de communication. Mais les produits ne semblent pas encore pleinement opérationnels.

Fragilité des écrans pliables : le Huawei Mate X après le Samsung Galaxy Fold

La sortie du Samsung Galaxy Fold, prévue fin mai 2019, a été repoussée sine die suite aux retours des journalistes ayant reçu des exemplaires en avant-première. L’écran du smartphone pliable marquait de nets signes de fragilité. Certains médias avaient même dénoncé la mise en vente précipitée d’un appareil hors de prix, plus proche d’un prototype que d’un produit premium. Samsung avait donc sagement fait machine arrière.

Smartphone pliable Huawei - Blog SFAM
Samsung Galaxy Fold

Après le géant coréen, c’est au tour de son rival chinois de reculer. Huawei vient en effet d’annoncer qu’il repoussait la sortie de son propre smartphone pliable, le Mate X, de juin 2019 à septembre 2019. La firme chinoise invoque les mêmes soucis que Samsung. « Nous ne voulons pas lancer un produit qui détruise notre réputation », a indiqué un porte-parole de Huawei.

Les sanctions américaines à l’origine du report ?

Une autre raison pourrait cependant expliquer ce décalage. Dans la guerre économique qui oppose les États-Unis et la Chine, Huawei a perdu, pour ses nouveaux terminaux mobiles, la licence Android. Ainsi que le droit de pré-installer la majorité des applications américaines star. Lancer un produit ultra haut de gamme, à 2 300 euros, mais sans Android, ressemblerait à un suicide commercial.

Ces trois mois supplémentaires vont laisser le temps à Huawei de développer une solution logicielle satisfaisante. Soit en améliorant son système d’exploitation maison. Soit en optant pour une solution open source. Ce délai pourrait aussi permettre à la tempête de se calmer. Et au géant chinois de récupérer ses précieuses licences Android…

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.