fondation e smartphone android donnees - Blog SFAM

Vous souhaitez disposer d’un smartphone tournant sous Android, mais hors de l’emprise de Google, et sans avoir à vous lancer dans des manipulations complexes ? La fondation/e/vous propose des Samsung Galaxy S7 et S9 d’occasion avec son système d’exploitation préinstallé. Une version d’Android sans Google, et une protection maximale de vos données personnelles.

Aujourd’hui, 80% des smartphones sont conçus pour tourner sur une version d’Android. Or, avec ou sans sous-couche constructeur, elles imposent toutes un lien avec les bases de données de Google.

/e/ : la troisième voie pour protéger vos données personnelles

Il reste certes possible de limiter drastiquement les données que Google pourra collecter. Mais vous pouvez avoir envie d’un smartphone parfaitement indépendant de la firme de Mountain View. Jusqu’ici, deux voies s’offraient à vous. La première consistait à acheter un iPhone. La seconde était d’installer et paramétrer vous-même un système d’exploitation sans Google basé sur Android. Ce qui nécessite de solides connaissances en informatique.

Une troisième voie existe désormais. Créé en 2017 par Gaël Duval, un champion de l’open source, la fondation/e/      a développé un système d’exploitation basé sur Android, mais totalement « dégooglisé » et axé sur la protection des données. Depuis mi-mai 2019, la fondation propose de précommander des Samsung Galaxy S7 ou S9 d’occasion avec/e/préinstallé. Pour un tarif oscillant entre 279 et 549 euros.

e: fondation - blog SFAM

Pour des smartphones Android sans Google !

Au menu : des applications open source pour tous les outils classiques d’un smartphone (message texte, prise de photo, messagerie mail, navigation mail, agenda…). Et la possibilité d’installer n’importe quelle application Android – mais classée, dans le store de/e/, en fonction de leur gestion des données.

À ce jour, un millier de smartphones utilisent /e/. La fondation a déjà reçu près de 500 précommandes. « Ça démarre très bien, même plus qu’on espérait. La moitié des demandes vient d’Europe et un tiers des États-Unis », précise le chef de projet.

À terme, Gaël Duval envisage de proposer à n’importe quel particulier d’installer/e/sur son téléphone, moyennant environ 50 euros. Une façon de rester maître de ses données, jusqu’au bout !

e-foundation 2 - blog SFAM

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.