Free ADSL + 4G - Blog SFAM

La nouvelle Freebox Delta, dévoilée ce mardi 4 décembre, sera la première à coupler l’ADSL et la 4G. L’objectif : proposer un meilleur débit aux abonnés ne disposant pas encore de la fibre.

Ce n’est pas la nouveauté de la Freebox Delta qui a fait le plus de bruit, éclipsée par l’intégration de Netflix, Alexa, le module audio Devialet ou la domotique. Et pourtant, la nouvelle box Internet de Free propose une audacieuse combinaison de deux technologies, la 4G et l’ADSL.

La 4G, pour répondre aux défaillances de l’ADSL

Europe 4G ADSL - Blog SFAMPour l’instant, en France, environ 11 millions de foyers sont équipés de la fibre optique, qui leur assure un débit
Internet élevé. Les autres doivent se contenter de l’ADSL, transmettant le signal Internet par les lignes téléphoniques en cuivre. Une technologie moins rapide, et défaillante dans certains cas.

Pour ceux dont l’ADSL est trop faible, les trois opérateurs historiques (Orange, Bouygues Telecom, SFR) proposent des box 4G. Le principe : utiliser le réseau mobile 4G de l’opérateur pour offrir une connexion Internet fixe.

Free était jusqu’à ce 4 décembre absent de ce marché. L’opérateur vient d’y entrer avec fracas. Mais pas question de proposer, comme la concurrence, une box uniquement 4G. Non, Free lance un mélange inédit en France.

Free propose d’agréger les débits de la 4G fixe et de l’ADSL

Ses abonnés équipés de la Freebox Delta (l’offre n’est pas disponible sur la Freebox One) pourront agréger les débits ADSL et 4G disponibles à un instant T. Pour profiter, in fine, d’un Internet plus rapide qu’avec une seule des deux ADSL 4G - Blog SFAMtechnologies.

De quoi booster le début de la connexion Internet. Le maximum théorique promis par Free va « jusqu’à 200 Mbit/s en réception et 60 Mbit/s en émission ». Ce débit pourra cependant être réduit ou limité par de nombreux facteurs. Notamment « le nombre d’utilisateurs simultanés connectés au réseau, du lieu d’utilisation et de la couverture 4G à l’intérieur des bâtiments », selon Free.

Avec cette offre, Free se propose d’apporter le haut débit à un maximum de foyers, sans fibre. Notamment ceux souffrant de dysfonctionnements avec leur réseau ADSL. Reste à attendre les premiers retours pour découvrir si cette combinaison technologique fait effectivement des miracles.