gros emprunt prevu assurance emprunteur - Blog SFAM

Obligatoire pour tout prêt immobilier, l’assurance emprunteur vous couvre en cas de décès, d’accident ou de maladie vous empêchant de rembourser votre crédit. La loi vous laisse libre de choisir l’organisme qui va vous couvrir, qui n’est donc pas obligatoirement la banque qui vous accorde le prêt. Gros plan sur cette assurance au cœur de vos grands projets.

Vous avez un projet de prêt important en vue ? Qu’il s’agisse d’un achat immobilier, de larges rénovations dans votre domicile ou d’un autre investissement, toutes les offres de crédit comportent des frais d’assurance. Une banque ne vous accordera en effet de prêt immobilier qu’avec une assurance emprunteur. Les banques vous proposent d’ailleurs souvent, conjointement avec le crédit, leur propre offre d’assurance.

Vous pouvez choisir l’organisme qui prend en charge votre assurance emprunteur

Pourtant, la loi vous laisse libre de souscrire cette assurance auprès de l’organisme de votre choix. Il peut s’agir d’un assureur privé, d’un courtier, d’une mutuelle, d’un établissement de prévoyance ou autre organisme financier. Seule contrainte : cet assureur doit vous proposer des garanties au moins équivalentes à celles proposées par votre banque. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir des prix plus intéressants. Ou des garanties plus élevées pour le même prix !

Un contrat d’assurance emprunteur doit être souscrit simultanément au prêt. Il prend effet à la signature du contrat, ou quand les fonds sont débloqués. Il s’achève au remboursement complet du prêt. Dans tous les cas, une assurance emprunteur doit contenir une garantie décès, qui verse à la banque la totalité des sommes dues en cas de décès.

De quelles garanties avez-vous besoin ?

Viennent ensuite les autres garanties. A voir si votre banque vous les impose ou si vous souhaitez être couvert pour ce risque. La garantie PTIA vous assure d’un remboursement intégral du prêt en cas d’incapacité (totale et définitive) d’exercer votre métier. La garantie IPT prend en charge le remboursement en cas d’invalidité supérieure à 66%, l’IPP fait de même en cas d’invalidité comprise entre 33 et 66%. En cas d’invalidité temporaire, la garantie ITT règle vos mensualités, le temps que vous retrouviez votre capacité de travail.

Ces garanties peuvent être complétées de garanties en cas de perte d’emploi. A vous de bien étudier les offres des assureurs, et de choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre bourse !

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.