dji osmo pocket camera miniature - Blog SFAM

DJI, le spécialiste des drones, fabrique également des caméras. Et son expertise dans la gestion des mouvements a engendré l’Osmo Pocket, une caméra ultra-miniature, avec stabilisation intégrée. Elle se place en concurrence frontale avec la dernière GoPro, la Hero 7 Black. Et si elle accuse quelques défauts de jeunesse, elle tient la comparaison. Tout en étant moins chère.

Des drones vidéo aux caméras, il n’y avait qu’un pas, que DJI vient de franchir. Le fabricant numéro 1 de drones grand public et semi-pro présente une caméra. Baptisé Osmo Pocket, elle porte bien son nom : avec ses 12 centimètres de haut et ses 200 grammes, elle tient effectivement dans une poche. Ou du moins dans un sac.

La DJI Osmo Pocket dispose d’un mini-écran de 2×2 centimètres en haut du manche pour cadrer. On peut aussi fixer un smartphone sur ce manche, et le transformer en visée et en écran de réglages.

Osmo Pocket : une mini-nacelle, pour une image d’une stabilité à toute épreuve

De quoi se positionner en concurrente de GoPro, le leader incontesté des mini-caméras. Et notamment de la dernière création de la marque, la GoPro Hero 7 Black. L’Osmo Pocket filme jusqu’en 4K, à 60 images par secondes. Elle dispose d’un débit de 100 Mbps, 22 de plus que la GoPro.

En revanche, son capteur 12 mégapixels souffre dans les hautes lumières. Les images sont rapidement « cramées ». Il tient mieux le choc en sous-exposition.

Mais l’atout majeur de l’Osmo Pocket, c’est sa mini-nacelle de stabilisation, directement héritée des drones. Elle assure un filmage d’une fluidité impressionnante. Même avec des mouvements vifs, la caméra continue de suivre l’objet filmé. Pas d’à-coup, une stabilité à toute épreuve. Probablement mieux que la GoPro pour un suivi classique. Elle est également extrêmement facile à prendre en main : un néophyte absolu saura l’utiliser et faire des images correctes.

Défauts de jeunesse

En revanche, en utilisation sportive, l’Osmo Pocket sera rapidement dépassée. Elle n’est pas étanche, et sa nacelle semble trop fragile pour résister à un filmage extrême. Son angle de vue est également plus limité que celui d’une GoPro (80° contre 123°). Elle manque d’accessoires, et n’a pas de vis pour être fixé à une perche ou un pied. L’utilisation du WiFi et du Bluetooth impose l’achat d’un module optionnel. Autant de défauts de jeunesse qui seront sans doute corrigés dans la prochaine version.

La DJI Osmo Pocket est vendue 359 euros, contre 419 euros pour la GoPro Hero 7 Black.

La DJI Osmo Pocket en vidéo ici :

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.