covid-19 digitalisation commerces proximite - Blog SFAM

Le confinement a imposé une nouvelle manière de consommer, avec un recours accru au numérique. De nombreux commerces de proximité ont su modifier en profondeur leur expérience client. Pour autant, cette transformation numérique demeure trop timide pour répondre aux enjeux et aux attentes des clients. Trois personnalités plaident donc pour un soutien des autorités à une révolution digitale des commerces de proximité.

Deux spécialistes de la vente en ligne (Fabien Versavau, PDG de Rakuten France et Céline Saada-Benaben, directrice générale d’eBay France) ont ainsi cosigné avec le président de la CPME Île-de-France, Bernard Cohen-Hadad, une tribune dans les Echos réclamant un véritable new deal numérique pour les commerces proximités.

« La crise actuelle est venue mettre en lumière l’urgence d’accélérer la transformation digitale de nos commerces de proximité »

Certes, le Covid-19 a bouleversé l’expérience client en magasin. Mais sur les 14% des entreprises qui ont poursuivi leur activité durant le confinement, seules 5% ont nouvellement adopté le numérique. Pourtant, le chiffre d’affaires de 95% des TPE et PME d’Île-de-France a baissé durant cette période. Or, selon les auteurs, le recours au numérique permettrait de faciliter la reprise économique pour de nombreuses entreprises.

« La crise actuelle est venue mettre en lumière l’urgence d’accélérer la transformation digitale de nos commerces de proximité. Pour répondre aux défis de la relance, les acteurs traditionnels du secteur doivent disposer des outils qui leur permettront de saisir pleinement les opportunités offertes par les nouvelles formes de commerce et non les subir« , écrivent les trois signataires.

« Un « New Deal » pour le commerce reposant sur quatre piliers : la formation, le soutien à l’investissement, la fiscalité, la logistique »

Ils soulignent que les acteurs du numérique disposent du savoir-faire pour accompagner les commerces de proximité dans cette révolution. Pour la faciliter, les pouvoirs publics doivent apporter un franc soutien. « Pour accompagner cette transition profonde et embarquer tout le secteur avec le soutien des pouvoirs publics, nous appelons à un « New Deal » pour le commerce reposant sur quatre piliers : la formation, le soutien à l’investissement, la fiscalité, la logistique », écrivent-ils.

Ils appellent ainsi à la mise en place de formations gratuites pour les TPE et PME afin de faciliter leur digitalisation. Ces entreprises doivent par ailleurs disposer des moyens financiers pour entreprendre cette révolution. Cela doit passer, avant tout, par des aides et des financements des collectivités territoriales.

« Un Fonds de soutien cofinancé par l’Etat et les Régions et fléché vers l’investissement dans le digital pour les TPE/PME permettrait de libérer des capacités d’investissement pour les commerçants alors capables d’innover au-delà de la simple commande en ligne pour disposer d’outils statistiques, de gestion de stock, améliorer les parcours clients en boutique ou diversifier les moyens de paiement », détaillent les trois signataires.

« Le numérique permet de maintenir le lien social »

Un crédit d’impôt pour la transformation digitale des entreprises leur semble également nécessaire. Les trois auteurs réclament aussi une transformation des outils logistiques, via le numérique.

« Paradoxalement, le confinement a montré que le numérique permet de maintenir le lien social, les activités professionnelles, mais aussi la consommation, la santé, ou encore l’alimentation. La crise a rappelé aussi que les attentes du consommateur rythmaient les flux de l’offre commerciale. Aujourd’hui, encourager la transformation digitale de nos commerces de proximité, c’est leur donner une nouvelle chance », concluent les trois auteurs.

 

 

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.