au secours smartphone eau - Blog SFAM

Votre smartphone refuse de s’allumer… Il n’a pourtant suffi que de quelques gouttes et d’une humidité ambiante pour lui faire rendre l’âme… Quels sont les premiers gestes qui pourraient réanimer votre jouet préféré ? Comment procéder ? Ce type de sinistre est-il pris en charge par votre assurance mobile ?

Réanimer un mobile oxydé

Malgré la grande vigilance accordée à votre fidèle compagnon, l’inévitable est arrivé. Votre smartphone a succombé à l’oxydation. Que faire, qui contacter ? Voici quelques gestes pour limiter la casse :

  • commencez par vite retirer votre appareil de la source d’humidité,
  • éteignez votre smartphone,
  • déconnectez ensuite les périphériques : carte SIM, carte mémoire, batterie…,
  • puis séchez au mieux votre mobile avec un papier absorbant,
  • égouttez les ports en les orientant vers le sol,
  • placez votre téléphone dans un sac de congélation rempli de riz et « zippé » de manière hermétique, laissez-le ainsi durant une journée.

Attention, n’employez surtout pas un sèche-cheveux pour déshumidifier l’appareil. Vous éviterez alors la surchauffe de certains composants !

Dans le cas d’une immersion prolongée ou d’une pression excessive exercée sur l’appareil, les chances de succès seront minimes. Il est donc primordial de réagir vite.

Si malgré ces étapes, vous ne parvenez pas à faire redémarrer votre mobile, faites-le expertiser chez un professionnel. Ce dernier établira un diagnostic adapté à la situation. Les éventuelles réparations nécessaires vous seront alors détaillées.

> A lire aussi : notre top 5 des réparations les plus courantes pour un smartphone

Souscrire une assurance mobile contre l’oxydation

On se croit souvent à l’abri ou l’on pense que cela n’arrive qu’aux autres… Mais les sinistres qui réduisent un mobile au silence touchent plus d’utilisateurs qu’il n’y paraît. Pour rester serein, l’idéal est de souscrire en amont une assurance mobile couvrant ce type de sinistre.

SFAM, pionnier en assurance mobile, prend en charge les risques communément exclus de la plupart des contrats d’assurance affinitaire. C’est notamment le cas pour l’oxydation toutes causes. Elle va plus loin et couvre également la négligence. Inutile d’inventer une histoire rocambolesque pour être indemnisé suite à un sinistre, même s’il est lié à une maladresse… Une bonne assurance et la vérité suffisent pour une prise en charge.

En cas de dommage, il suffit de vous adresser au service de gestion de sinistres. Celui-ci vous indiquera les pièces à produire pour obtenir la prise en charge adaptée. Votre pièce d’identité ou encore la facture d’achat de votre équipement pourront notamment vous être demandées.

Selon l’importance des dommages et l’offre souscrite, la réparation de votre smartphone pourra alors être prise en charge. Un mobile de substitution pourra également vous être prêté le temps que le vôtre soit réparé. En dernier recours, un remboursement pourra vous être proposé si vous ne souhaitez pas remplacer votre téléphone.

La cotisation annuelle d’une assurance mobile reste raisonnable face au prix croissant des smartphones. Les premières offres sont accessibles pour moins de 5 € par mois. Si ces quelques précautions vous permettent de réduire les risques, souscrire une assurance mobile reste l’alternative la plus sereine.

> Nos conseils pour bien nettoyer son mobile

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.