assurance automobile voiture electrique - Blog SFAM

Les nouvelles primes proposées par le gouvernement depuis la fin du confinement rendent les véhicules électriques toujours plus attractifs. Leurs ventes sont d’ailleurs en forte hausse. Question assurance, les premières tendances montrent des cotisations en moyenne moins élevées que pour un modèle thermique équivalent.

Le gouvernement a fortement renforcé, depuis la fin du confinement, son soutien aux voitures électriques. L’exécutif a ainsi porté le bonus écologique à 5 000 euros. Par ailleurs, les trois-quarts de la population peuvent désormais prétendre à la prime à la conversion, qui peut atteindre 7 000 euros.

Les effets de ce volontarisme ne se sont pas fait attendre. En mai 2020, les ventes des voitures électriques ont atteint les 4 111 véhicules. Celles des hybrides rechargeables 3 056. Soit une hausse de 50% et 134% par rapport à mai 2019.

Les véhicules électriques doivent être assurés comme les thermiques

Il faut, tout comme pour un modèle thermique, qu’une voiture électrique dispose d’une assurance pour pouvoir circuler. Signe d’un intérêt croissant, les demandes de devis pour assurer des modèles électriques ou hybrides rechargeables ont doublé, sur le site lesfurets.com, entre avril et mai 2020.

“Pour des véhicules électriques, afin d’éviter des mauvaises surprises en termes de réparation, il est conseillé de prendre une assurance tous risques, voire d’inclure une assistance panne 0 kilomètre pour être dépanné même à son domicile”, expose Rami Karam, directeur général du comparateur lesfurets.

Les assurances sont par ailleurs assez similaires entre véhicules électriques et thermiques. “La seule différence réside dans les conditions d’application des garanties d’incendie ou les défaillance techniques”, détaille Fabien Soccio, spécialiste des questions d’assurance chez Meilleurtaux.

Entre 50 et 300 euros d’économies par an

Point de vigilance important : il faut vérifier que l’assurance couvre bien les pannes spécifiques aux modèles électriques. A savoir « les pannes relatives à la batterie, le remorquage de l’assistance à une borne de recharge ainsi que les protections relatives aux pannes ou dommages électriques relatives à la recharge du véhicule”, selon Rami Karam.

En termes de tarif, le parc de véhicules électriques assurés n’est pas assez vaste pour en tirer des conclusions à grande échelle. Pour autant, des tendances se dégagent. Meilleurtaux a effectué des comparatifs avec une cylindrée identique. Les tarifs pour l’électrique s’avèrent ainsi entre 50 et 300 euros moins chers par an.

“Le prix de l’assurance auto pour un véhicule électrique a tendance à être moins cher. Les distances parcourues sont moins importantes à l’année que pour une voiture thermique du fait de leur autonomie encore réduite sur les modèles grand public comme la Zoé (entre 100 et 300 kilomètres) et ces véhicules roulent moins vite. Ces facteurs réduisent le risque et donc peuvent réduire le prix de l’assurance pour un client”, précise Rami Karam.

Retrouvez d'autres articles comme celui-ci sur notre blog high tech SFAM.